représentation France. 
RÉPERTOIRE
Symphonique / Oratorio

BENJAMIN GARZIA

Chef d'orchestre

Biographie

Benjamin Garzia débute sa carrière de chef en 2011, après son cursus de cor au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ; cursus pendant lequel il a l'occasion de jouer avec quelques-uns des plus grands orchestres français (Orchestre de l'Opéra National de Paris et Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre philharmonique de Radio-France…).

Nommé en 2013 directeur artistique de l’Orchestre de Saint-Louis, poste qu’il occupera jusqu’en 2017, il s’épanouit tant dans la direction que dans la composition ou la transcription. Via le Laetonium Horn Quartet, dont il est l’un des membres fondateurs, ses transcriptions font rapidement l'unanimité et sont enregistrées à la Philharmonie de Berlin par des membres du Berliner Philharmoniker (album Four corners).

Régulièrement invité à diriger des orchestres français ou étrangers (Orchestre National de Lorraine, Sinfonieorchester de Bâle, Orchestre de la Région Centre – Tours), il collabore depuis ses débuts avec le maestro François-Xavier Roth, qu’il assiste dans de grandes productions à la SWR Baden-Baden und Freiburg, au Konzerthaus de Freiburg ou encore avec l’orchestre Les Siècles, dont il est référent sur l’œuvre de Gustav Mahler. Avec cette dernière phalange, il participe début 2018 à deux enregistrements à la Philharmonie de Paris et à la cité de la Musique, consacrés à la Première Symphonie de Mahler et à Harold en Italie (Hector Berlioz) avec l’altiste Tabea Zimmermann.  

En octobre 2016, Benjamin Garzia enregistre les Fanfares Liturgiques de Henri Tomasi avec la soprano Vannina Santoni et le GECA Brass. Son interprétation lui vaut d’être nommé au comité d’honneur de l’Association Henri Tomasi.

En novembre 2016, paraît aux éditions de l’Ile bleue L’instrument dont jouait l’Univers, biographie romancée qu’il écrit sur Gustav Mahler. L’ouvrage est sélectionné par la fondation Singer Polignac pour concourir à son Prix des Muses. Benjamin Garzia est depuis régulièrement demandé pour donner des conférences sur le compositeur dont il s'impose progressivement comme l'un des spécialistes français.

 

Appartenant à une génération de musiciens militant pour la démocratisation de l’Art et sa transmission, Benjamin Garzia cultive une polyvalence affirmée afin de diffuser la musique à tous et de l’ancrer dans le paysage sociétal du XXIème siècle. C’est dans cet esprit qu’il fonde en 2018 la Mahlerian Camerata, ensemble aussi original qu’engagé. Destinée à ouvrir les bras aux nouvelles technologies, afin de repenser l’écoute de la musique savante jusqu’au concept même du concert, ainsi qu’à réaffirmer l’importance de la culture dans les causes humanistes, la Mahlerian Camerata fait ses débuts en ouverture du off des Chorégies d’Orange, le 4 juillet 2018. Elle est présidée par Natalie Dessay.

« Lyrique, puissante et colorée ». C'est par ces mots que le chef d'orchestre Alain Altinoglu décrit la musique de Benjamin Garzia. Cette musique, qui tire sa substance dans la passion de son auteur pour la philosophie et la littérature, est au-delà de sa simple matière sonore, une réflexion sur l'existence, son sens, et les sens qui peuvent lui être donnés par chacun. Ses compositions sont jouées dans plusieurs pays (France, Suisse, Espagne, Costa-Rica), interprétées par de prestigieux ensembles. Ainsi seront créées en 2011, eGo dilEmma, pour trombone solo et orchestre à cordes, à la cathédrale de Bâle (CH) par le Sinfonieorchester Basel sous la direction de Dennis Russell Davies. Exostens, pour cor, soprano et orchestre, au CNSMD de Paris par l'orchestre du conservatoire. 

En 2012, naîtront Lycan, nocturne pour orchestre, à la Cité de la Musique de Strasbourg, par des musiciens de la SWR Baden-Baden und Freiburg et de l'orchestre Philharmonique de Strasbourg, sous la baguette de Vahan Mardirossian. Depuis, ont vu le jour Om Egapée, pour quatuor à cordes, Transfigura, pour orchestre symphonique, in O carna, pour ensemble de cuivres, Acrium Ibera, pour trompette solo et ensemble orchestral, Obvigammat pour 4 cors et orchestre à vents et Tesseract pour flûte, alto, violoncelle et piano, Quarck, pour quintette à cordes, quintette à vents et piano, ainsi que plusieurs mélodies pour soprano et mezzo-soprano.

Ses pièces sont parues aux Editions musicales Artchipel.

En 2019, Benjamin Garzia est nommé Chercheur associé à la Médiathèque Musicale Mahler et remporte le Prix Hervé Dujardin décerné par la Sacem aux compositeurs de musique symphonique.

RÉPERTOIRE
Musique baroque et classique

Bach, Suite n°3

BachConcerto brandebourgeois n°3

BeethovenSymphonie n°7

GabrieliSacrae sinfoniae

GabrieliOmnes Gentes

HaendelAlcina, Overture

HaendelSarabande

HaendelMusic for the royal Fireworks

MozartDie Zauberflöte, Ouverture

MozartLe Nozze di Figaro, Ouverture

Mozart, Maurerische Trauermusik

MozartSymphonie n°41 K. 551, « Jupiter »

MozartAdagio et fugue K. 546

VivaldiConcerto n°150 en ré mineur

Vivaldi, Les Quatre Saisons​

Concerti

HummelConcerto pour basson

MendelssohnConcerto pour violon

MozartConcerto pour basson

Ravel, Concerto pour piano en Sol majeur

StraussConcerto n°2 pour cor

Von Weber, Andante e rondo ungarese pour basson

Musique lyrique

BachOratorio de Noël

BizetLes Pêcheurs de perles, « Je crois entendre encore »

BizetCarmen, « L’amour est un oiseau rebelle » / « votre toast »

CatalaniLa Wally, « Ne andro lontana »

DelibesLakmé, « Duo des fleurs »

GounodRoméo et Juliette, « Ah je veux vivre »

HaendelGiulio Cesare, « Se pieta »

HaendelRinaldo, « Lascia che pianga »

Haendel, Le Messie, « Why do the nations »

LeoncavalloPagliacci, « Vesti la giubba »

MahlerRückert Lieder

Mahler, Lieder aus Des Knaben Wunderhorn  

MassenetWerther, « Pourquoi me réveiller »

MozartLe Nozze di Figaro, « Voi che sapete » / « Hai gia vinta la causa »

MozartCosi fan tutte, « Prendero quel brunettino »

Offenbach, Les Contes d’Hoffmann, « La légende de Kleinzach »

OffenbachLa Belle Hélène

PucciniTurandot, « Nessun dorma » / air de Liu « Signore, ascolta »

PucciniTosca, « E lucevan le stelle »

PucciniLa Bohème, valse de Musetta « Quando m’en vo »

Rachmaninov, « Vocalise »

RossiniL’Italiana in Algeri, « Le femine d’Italia » / « O che muso »

Saint-SaënsOratorio de Noël

StraussDie Fledermaus, « Mein herr Marquis »

VivaldiBajazet, « sposa son disprezzata »​

Musique viennoise 

StraussValse de l’Empereur

StraussLes roses du sud

StraussFrühlingstimmen

StraussLe beau danube bleu

StraussValse des sphères

WaldteufelEspana Waltz

WaldteufelAmour et printemps​

Musique française

BizetSuite de Carmen

DebussyPrélude à l’après-midi d’un faune

DebussyClair de lune

FauréPavane

Saint-SaënsDanse macabre

Saint-SaënsCarnaval des animaux

TomasiFanfares liturgiques​

Musique romantique
et post-romantique

BerliozRoméo et Juliette

GriegPeer Gynt (version compète)

MahlerSymphonie n°3 en ré mineur

Mahler, Adagietto de la 5ème Symphonie

MahlerSymphonie n°7

MascagniCavalleria Rusticana, Intermezzo 

MassenetThaïs, méditation

SibeliusAndante festivo

SibeliusLe cygne de Tuonela

Von Suppé, Ouverture de la Cavalerie légère

StraussWiener Philharmoniker Fanfare

Strauss, Till Eulenspiegel Lustige Streiche

TchaïkovskySymphonie n°6

WagnerParsifal, prélude​

Musique du XXème siècle
et contemporaine

BarberAdagio pour cordes

CoplandFanfare for the common man

GlassSymphonie n°3

Janacek, Ouverture de la Sinfonietta

SchoellerOmaggio Neslon Mandela (création)

SchoellerFreiheit (création)

StravinskyFirebird suite

Stravinsky, Le sacre du printemps

Contact

LIMELIGHT ARTISTS
Sophie Duffaut
+33 (0)6 01 13 70 65


sophie.duffaut@limelightartists.com


6 lotissement relax, boulevard gambetta

30400 Villeneuve les Avignon

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon

© 2018 - limelightartists.com